AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email quelconque à adi-subscribe@restitution.be


Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte 063-2604642-33 au nom de ADI.

    Commentaire    Retour Imprimer

Radio Judaïca : les Juifs de Belgique sont-ils allés passivement à l’«abattoir» ?

La population juive de Belgique est-elle allée passivement à l’« abattoir » pendant la guerre 40–45 ? A-t-elle résisté, un peu, beaucoup, énormément ?

Michel Nejstaten,  Juifs dont les parents, deux oncles et une tante ont été membres de l’Armée belge des Partisans,  vient de publier  « Comment les Juifs de Belgique ont affronté le nazisme »,par lequel il tente de répondre à ces questions  et présente l’histoire des Partisans juifs à Bruxelles (1941 1944).

Ce lundi 3 avril,  avec  Thérèse Szerman-Lachman et Philippe Lachman, il sera l’invité de l’Association pour la Mémoire de la Shoah, à Radio Judaïca –90. 2 MHz–de 16 à 17 heures.

Comment les juifs de Belgique ont affronté le nazisme.
15 €., à commander à vivres4102@gmail.com

03/04/2017    AMS-VHS

Juif Belge,...

Juif Belge, j’ai été arrêté par la Gestapo accompagnée du Gros Jacques, le muser, le 1er mars 1943 et suis resté à Malines/Mechelen, Caserne Dossin jusqu’au départ du 1er transport de Juifs Belges . Ce fut pour ces Juifs la pire des traîtrises nazies qui les avaient endormis en commençant dès mai 1943, à libérer les Juifs Belges détenus à Malines.
Je m’attendais d’ailleurs à être libéré, mais le piège nazi fonctionna avant (rafle surprise des Juifs Belges).

 

Bien cordialement,

 

Haïm-Vidal Sephiha
Ingénieur chimiste (Université Libre de Bruxelles) Thèse: Synthèse de l’anéthole
Ex Chef de laboratoire à l’Institut Chimique de Rouen 

 

Ex Secrétaire de la Société de Linguistique de Paris
Licence d’espagnol(Sorbonne)
Diplômes d’hébreu et de yiddish (ENLOV)

 

Diplôme d’Études Supérieures
Docteur de IIIème Cycle
Diplômé de l’École Pratique des Hautes Études (IVème Section)
Docteur d’État
Professeur émérite des Universités ( Chaire de Judéo-espagnol,ENLOV,Sorbonne Nouvelle et Institut Martin Buber, U.L.B., Bruxelles)
Ex-Maître de Conférences (Chaire Albert Benveniste, Université de Lisbonne)
Président d’Honneur du Centre Culturel Judéo-Espagnol–Al Syete
Président des associations VIDAS LARGAS et J.E.A.A.
Président d’Honneur del’Association « Muestros dezaparesidos »
Ateliers judéo-espagnols de1969 à 2010
Émission Muestra Lingua sur 94.8 de 1981 à 2OO6
La Médaille (échelon Vermeil) de la ville de Paris (2013)

 

”Espaço Sefaradi Judeo-Espanhol Prof. HAIM VIDAL SEPHIHA”
MUSEU JUDAICO DE RIO DE JANEIRO 2013

 

LÉGION d’Honneur (Chevalier), avril 2016
SURVIVANT d’Auschwitz:N° 151752

03/04/2017 | 12H44 | Haïm-Vidal Sephiha

Qui est le Gros Jacques que vous mentionnez ?

Bonjour

 

Qui est le Gros Jacques que vous mentionnez ?

 

Cela fait plusieurs fois que j’entends ce nom sans savoir exactement de qui il s’agit.

 

Merci de m’éclairer.

 

Daniel

04/04/2017 | 11H03 | Daniel

Haïm-Vidal Sephila,

Etait il nécessaire de faire suivre votre nom de tous vos titres ronflants ? Qui voulez vous épater ou essayer d’épater avec cela ?

 

Moi qui ai commencé à travailler à 14 ans parce que mes parents n’avaient pas assez de revenus pour me permettre de faire des études ai-je moins de mérites que vous ? J’ai travaillé jusqu’à l’âge de 71 ans comme manutentionnaire et suis aujourd’hui âgé de 79 ans.

 

Franchement je ne pense pas et je trouve même que noyer votre commentaires de la liste de vos diplômes est indécent vis-à-vis de celles et ceux qui n’ont pas été aussi gâtés que vous.

 

 

04/04/2017 | 11H12 | Méïr

Le Gros Jacques

Il s’agit d’un collaborateur juif de la gestapo, il habitait rue Vanderkindere à Uccle. La gestapo venait le prendre la matin en berline décapotable, et il désignait les juifs.. J’avais lu son nom de famille dans un livre, mais je ne me souviens plus..

06/04/2017 | 16H21 | Steeve

Merci Steeve pour votre information.

Il y a donc aussi des crapules parmi les nôtres.

06/04/2017 | 21H12 | daniel

Et comment donc et beaucoup plus qu'on ne se l'imagine même si cela n'atteint pas le niveau de saloperie de ce collabo.

 

 

 

26/04/2017 | 05H57 | Raymonde

Pour Raymonde

Pouvez vous nous éclairer en mentionnant quelques noms svpl

 

D’avance merci pour votre courage

29/04/2017 | 21H11 | Richard

Pour Steve

Je ne vois aucun intérêt à publier le nom de famille de cette crapule car cela ne pourrait que nuire à sa descendance s’il en existe une et celle-ci ne doit aucunement souffrir du fait que son aieul était un beau salopard. Porter ce maudit nom doit déjà être un calvaire pour sa famille.

 

Hag saméah

 

Claire

02/05/2017 | 20H00 | Claire

Ce n'est en effet pas courageux de la part de Raymonde

De quoi a-t-elle peur ?

14/05/2017 | 22H22 | Hugues

Pour Hugues

Je suis d’accord avec vous la dénommée Raymonde fait preuve d’un manque cruel de courage

 

Facile d’accuser mais plus difficile de prouver ce que l’on avance sauf si le seul but est de faire parler de soi comme cela semble être le cas pour cette personne

20/05/2017 | 12H04 | david

Il n'y a pas à dire Raymonde est une couarde

11/06/2017 | 16H26 | Raphy

 répondre publier un nouveau commentaire


info@restitution.be ou via ce formulaire

* * * *

image : *
Recopier le code (en minuscule)

Je vous autorise à m'envoyer des informations sur les activités, évènement, ...

Oui  |   Non

les champs marqués par une * sont obligatoires. Le respect de la vie privée est assuré.

Liens