AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte 063-2604642-33 au nom de ADI.

    Commentaire    Retour Imprimer

En hommage à Pierre Paul Baetens et Michou Dumont-Ugueux, membre du réseau de résistance Comète

 :20171130_baetens.jpg

Pierre Paul Baetens avec Henri Kischka,
au Sénat en 2005

A l’occasion des funérailles de Pieter-Paul Baeten le mercredi 29 novembre 2017, l’Association pour la Mémoire de la Shoah tient à rendre hommage aux résistants et à ceux qui ont tenu à entretenir l’héroïsme citoyen.
Le jeudi 16 novembre 2017, Aline ou Michou Dumont-Ugueux, autre grande figure du Réseau Comète s’en est allée. Elle était née en 1921 et s’était vu confier la direction de la filière d’évasion du réseau Comète pour exfiltrer aviateurs et résistants vers la Grande Bretagne via l’Espagne ou le Portugal. Il était né en 1926, entré dans la résistance à 16 ans, arrêté en 1942, interrogé, torturé, déporté comme prisonnier politique « Nacht und Nebel » dans différents camps de concentration et prisons de l’Allemagne nazie. 

L’Association pour la Mémoire de la Shoah rend hommage à leur engagement et à leur combat dans la résistance dès leur adolescence et au péril de leur vie, comme en témoignent les nombreuses arrestations et assassinats de leurs camarades du réseau Comète.

 :20171130_christineadumon-ugeux.jpg

 Aline Dumont avec son futur mari
Pierre Ugueux, vers 1944

Soucieuse de la transmission de la mémoire, l’AMS salue également le formidable travail de mémoire accompli par ces combattants au sein du Groupe Mémoire, dont Pieter Paul Baeten a été le président.
Ce groupe constitué de prisonniers politiques de la Seconde Guerre mondiale s’était donné pour mission de faire connaître les horreurs du nazisme aux jeunes générations. Récemment il avait également dénoncé le paiement de pensions aux collaborateurs militaires SS belges par l’Allemagne, dossier toujours en cours.

L’Association pour la Mémoire de la Shoah témoigne ici de sa reconnaissance à ces citoyens héroïques et salue leur mémoire. Puissent-elles nous accompagner dans la poursuite de nos objectifs. En effet, la disparition des derniers témoins doit inciter les nouvelles générations soucieuses de défendre les valeurs démocratiques à transmettre l’histoire, l’héritage et les valeurs de fraternité et de solidarité de ces combattants pour la paix.

30/11/2017    AMS-VHS

Liens