AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte 063-2604642-33 au nom de ADI.

    Commentaire    Retour Imprimer

15 nouveaux Pavés de Mémoire en Belgique le WE prochain

Les Samedi 10, dimanche 11 et lundi 12 février prochain, Gunter Demnig posera 15 nouveaux Pavés de Mémoire en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre. Parmi ces Pavés, 6 seront posés aux noms de résistants. En effet, alors que la majorité (environ 90%) de ces Pavés portent les noms de Juifs, ils ne leurs sont pas réservés mais sont au contraire destinés à commémorer toutes les victimes du nazisme.


C’est la Confédération Nationale des Prisonniers Politiques et ayants droit (CNPPA), fondée en Le 28 septembre 1946, qui, alors que ses rangs se clairsèment et qu’elle envisage sa liquidation, a souhaité consacrer une partie de son dernier budget à honorer 6 résistants en sollicitant l’Association pour la Mémoire de la Shoah pour qu’elle fasse poser des Pavés de Mémoire à leurs noms.

Ces Pavés seront posés samedi 10 février.
Le programme est le suivant:

9 heures Laurent-Joseph Degueldre; Rue Neuve,27 à PEPINSTER
Il a été arrêté le 29 mai 1943, déporté  au camp de concentration d'Esterwegen où il a fondé clandestinement une loge maçonnique « Liberté chérie ». Rescapé, il a été reconnu après-guerre « Juste parmi les nations » par l'État d'Israël.

11 heures 30 Emile Palate; Allée Parc Astrid, devant l‘école, à JAMBES. Cérémonie à 11h avant la pose.
Emile Palate  a été assassiné  au camp de concentration de Neuengam.

12 heures 30 Théodule Dufaux; Rue du roi Albert, 24, à TAMINES
Résistant de l'Armée Secrète, il a été arrêté en mars 1944, déporté  au camp de concentration de Dora est assassiné à Nordhausen le 9 mars 1945.

15 heures Hermes Julien Verstichel; Maison communale BEAUMONT.
Résistant de l'Armée des Partisans, il a été arrêté le 4 juin 1944, déporté  au camp de concentration de Gross Rosen où il a été assassiné en février 1945.
Il habitait  avec sa famille une maison isolée aujourd'hui destinée à être démoli, face au seuil de laquelle la pose d'un pavé de mémoire est impossible. Dans ce cas particulier et compte-tenu de la dimension politique de son assassinat, la commune de Beaumont, en accord avec Günter Demnig, à accepté que le Pavé rappelle son nom  en étant placé devant l'entrée principale de la maison communale. Discours :  Madame l'échevine  Béatrice Fagot.

17 heures Fernand Lalieux, Rue Fernand Lalieux, 17 à BOIS D’HAINE. 
Monsieur Lalieux avait 38 ans lorsqu'il a été assassiné pour faits de résistance (les nazis disaient terrorisme) au sein du Mouvement National Belge, après avoir été déporté  au camp de concentration de Mauthausen.

17 heures 30 Oscar Petit et Eglantine Petit; 37, rue de la Régence à CHARLEROI
Le couple de 36 et 38 ans milités au sein du Front de l'Indépendance.  Ils ont été déportés  au camp de concentration d'Ellrich, puis au camp de concentration de Ravensbrück où ils ont été assassinés en mars 1945.

18 heures ; une cérémonie officielle d'inauguration de ces pavés de mémoire pour résistants wallons se tiendra  au sein de  l'hôtel de ville de Charleroi, 15, place Charles II.  Y prendront la parole : Françoise Daspremont,  première échevine, Jacques Ganty du CNPPA,  Un représentant de la communauté juive de Charlevoix et Marcel Zalc , président de l'AMS.

 

Dimanche 11 février, M. Demnig posera à Bruxelles 9 nouveaux pavés aux noms de victimes juives

 A 9 heures 30, un Pavés de Mémoire au nom de Madeleine Sulzberger sera posé devant l’entrée principale du Lycée Emile Jacqmain, dans le parc Léopold, 135A rue Belliard.
Catherine Dombrecht, professeur de ce Lycée aujourd’hui retraitée, en est la promotrice. Soutenue par son ancienne école, elle a souhaité que la mémoire de cette collègue qu’elle n’a pas connue soit mise en exergue pour les élèves et visiteurs de ce Lycée. Madame Madeleine Sulzberger a été interdite de travail en raison de sa judéité, puis arrêtée le  6 juillet 1944et déportée vers Auschwitz où elle a été assassinée.
Une inauguration officielle de ce Pavé est prévue le 8 mars, avec la participation d’élèves du Lycée préparés sous la direction de M. le professeur Nobilio, en présence des autorités académiques et des responsables politiques de la Ville de Bruxelles. 

A 10 heures, 2 Pavés de Mémoire seront placés 80 rue aux Laines aux noms de Fradel Reich Streicher et de  son époux Kalman Reich. L’AMS a reçu l’autorisation spéciale de la Ville de Bruxelles de poser ces 2 pavés à cette date, en raison de l’âge de leur  fille,  Madame  Klara Moszberg, née en 1927, qui  sera présente. Madame  Sylvie Mozberg est la promotrice  de c'est Pavés  gravés aux noms de ses grands-parents.

A 11heures 30, 41 rue Rossini à Anderlecht, ce seront 3 Pavés en mémoire de Maurice Van Praag, de son épouse Flora Van Praag et  de leur fils Armand van Praag qui seront posés. Leur promotrice, Madame Jacqueline Sfez, viendra de Paris  avec sa famille pour assister à cet évènement.
Cette famille a été déportée en 1943 ; ils étaient parmi les rares Juifs de Belgique qui jouissaient à l'époque de la nationalité belge et avait à ce titre put échapper aux  rafles de 1942.  ils ont été assassinés à Auschwitz à l'âge de 42 ans, 37 ans et 17 ans.


A 12 heures, 51 rue George Moreau, également à Anderlecht, 2 Pavés en mémoire d’Herman van Praag et d’Henriette van Praag, parents et grands-parents des précédents, seront posés,  également en présence de Madame Sfez, leur promotrice.
Monsieur et Madame van Praag ont été assassinés à Auschwitz en 1942 alors qu'ils avaient 63 ans.


Lundi 12 février, un Pavé de Mémoire sera posé à Gand, à l’initiative de Philippe De Meyer.
Cette pose sera suivie d'une réception.

La Ville de Bruxelles a souhaité limiter les poses de Pavés de Mémoire sur son territoire à une seule journée par an: le 3 septembre, à l’occasion des cérémonies annuelles de commémoration des rafles qui ont eu leiu  à cette date. Les Pavés commandés entre autres par la Fondation Auschwitz et par l’AMS seront par conséquent posés le 3 septembre 2018.

Au total, 265 pavés de mémoire auront alors été posés en Belgique.

Seule la ville d'Anvers refuse toujours ce mode de commémoration. Vingt pavés de mémoire attendent de pouvoir y être posés. Parmi ces pavés, ceux aux noms d'enfants originaires d'Anvers qui ont été arrêtés à Izieu par Klaus Barbie, alors qu'ils avaient pu se réfugier en France avec leurs familles.

Une pétition de l'AMS-VHS en français et en néerlandais adressée à Bart De Wever, bourgmestre d'Anvers, demande la liberté du mode de commémoration des victimes du nazisme à Anvers. Elle a déjà recueilli plus de 5000 signatures. 

07/02/2018    AMS-VHS

Ce n'est pas à l'initiative de la CNPPA dont le président actuel est Monsieur Edmond EYCKEN que les pavés de mémoire ont été placés ces 3 journées. C'est l'association "Enfants de la Patrie" qui au moment de sa dissolution a transmis un certains montant à la Fondation Auschwitz pour la création de pavés de mémoire. A chacun son dû: l'association des "Enfants de la Patrie"dissoute en est l'initiatrice. La CNPPA n'y est pas impliquée.

11/02/2018 | 09H51 | dissol

Je suis extrèmement choqué qu'il y ait un menteur parmi les deux organisations dont il est question.

Mentir au sujet de l'initiative de la pose de PDM est une honte pour la personne qui s'est rendue coupable.

Je demande une commission d'enquête afin qu'un organe neutre puisse démeler le vrai du faux dans cette lamentable affaire. Je demande aussi que les résultats de cette commission d'enquête soit publiée dans les principaux organes de presse tant parlés qu'écrits.

Merci pour que la justice soit rendue.

Raymond

11/02/2018 | 13H34 | Raymond

Bonjour, je tiens à préciser que le communiqué de l'AMS dont il est question ici, n'est pas en concordance avec les faits notamment en ce qui me concerne.

Alors que le communiqué de l'AMS m'annonce comme porte-parole de la CNPPA à Charleroi, je tiens à dire que je n'ai effectué aucune prise de parole à Charleroi que ce soit au nom de la CNPPA ou sous une quelconque autre qualité. Par contre, un certain nombre d'intervenants ne sont pas répertoriés.

Enfin la question du finacement des pavés m'est totalement étrangère. 

Bien à vous.

Jacques GANTY

11/02/2018 | 22H46 | Ganty

Voilà qui a le mérite, au moins, d'être clair.

Merci pour avoir rétabli la vérité.

Raymond

12/02/2018 | 08H54 | Raymond

 répondre publier un nouveau commentaire


Le 10 février des Pavés de Mémoire ont été déposés en Wallonie

Les propos tenus sur ce site à ce sujet sont totalement inexacts.

Je précise : a) La Confédération Nationale des Prisonniers Politiques et Ayants droit de Belgique (C.N.P.P.A.) n'envisage pas sa liquidation.

                 b) La C.N.P.A. n'a consacré aucune partie de son budget pour la pose de ces pavés à son nom.

Dans l'allocution que j'ai prononcée ce samedi 10 février à l'Hôtel de Ville de Charleroi je précisais que ces Pavés de Mémoire avaient été financés par l'Oeuvre Royale Nationale des Enfants de la Patrie; association aujourd'hui dissoute. Au nom de la C.N.P.P.A., je souhaitais rétablir la vérité.

                                                                                                                                    Guy Derasse

                                                                                                                    Vice-président national de la C.N.P.P.A.

PS: permettez-moi de saluer le courage de l'anoymat de "Raymond"

18/02/2018 | 23H19 | Derasse Guy - C.N.P.P.A. - Vice-président national

 répondre publier un nouveau commentaire


Liens