AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte BE79 0632 6046 4233 au nom de ADI.

 



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

''Été 42, rafle dans les Marolles ''; l'AMS propose les dernières places disponibles

 :20171129_ete42aflyera-arecto.jpg "Été 42, rafle dans les Marolles", l’intervention scénique de Richard Kalisz à l’espace Magh, qui aura lieu du 22 février au 3 mars est SOLD OUT

L’Association pour la Mémoire de la Shoah a réservé la représentation de ce vendredi 23 février à 19h, elle dispose encore de places au prix de 8€ la place.

Si vous êtes intéressé, inscrivez-vous auprès de Nicole Weismann, au 02 347 50 65 ou par mail : ams@restitution.be, les places seront disponibles à l’entrée le vendredi 23 février.
Rendez-vous à 19h sur place à l’Espace Magh , rue du Poinçon 17, 1000 Bruxelles

Paiement en liquide le jour même
ou par virement sur le compte BE75 0688 9657 3451, mention "Votre nom Été 42"

 

Le soir du 3 septembre 1942 a eu lieu la grande rafle des Juifs dans les Marolles.

Ce quartier populaire de Bruxelles connaissait une intense activité commerciale menée, entre autres, par des artisans juifs, venus d’Europe de l’Est. Quatre mille Juifs y vivaient…

Les camions, puis les trains, utilisés lors des arrestations ont abouti directement aux chambres à gaz.

 

Aujourd’hui, cet événement a été oublié. De nouveaux habitants sont venus vivre dans le quartier avec des histoires totalement différentes. Toutefois, les deuxième et troisième générations tentent à présent de renouer les fils de leur histoire.

Lors de cette intervention scénique, les témoignages des derniers rescapés et de leurs enfants seront mis en scène. Ils raconteront comment ils ont vécu cette rafle : l’obligation pour les premiers de monter dans les camions nazis stationnés devant leur maison et de rester cachés pour les seconds.

Le public sera également invité à passer de l’Espace Magh à la visite d’anciennes caches dans le quartier afin d’explorer et de découvrir les traces encore présentes de cet événement tragique.

L’été 42, rafle dans les Marolles relate le partage des mémoires avec les habitants d’autrefois.

 

20/02/2018    AMS-VHS

la première rafle eut lieu rue de Mérode

Bonjour,

Vous parlez toujours de la rafle des Marolles, et jamais de la première rafle qui eut lieu rue de
Mérode au début de septembre 42.
Je n’ai, malheureusement pas beaucoup de détail de cette rafle, parce que, le 28/08/42 je partais
avec le 6 ème transport de Malines

Tout ce que je sais, c’est que le Allemands ont commencé “ leur travail “ au Midi et vidés toutes les
petites rues qui donnent sur la rue de Mérode, jusqu’à la rue Théodore Verhaegen

Bien à vous,


20/02/2018 | 14H53 | T.Zilberberg

hello

Dear

 

 

i own a private Holocaust Museum in west flanders

is there a way to get in contact with you pls ?

im interested in meeting you

sincerly

Fabien

20/02/2018 | 19H15 | Fabien

101 personnes juives, dont 29 enfants de moins de 15 ans

La rafle rue de Mérode a eu lieu, comme celle des Marolles, dans la nuit du 3 au 4 septembre 1942.
Selon mes recherches, 101 personnes juives, dont 29 enfants de moins de 15 ans, ont été arrêtées dans cette rue.

26/03/2018 | 11H17 | Dr. Laurence Schram, Senior Onderzoeker, Kazerne Dossin

 répondre publier un nouveau commentaire


Liens