AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte BE79 0632 6046 4233 au nom de ADI.

 



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

Le Pavé de Mémoire au nom de Madeleine Sulzberger Level, interdite de professer parce que Juive, déportée et assassinée, sera officiellement inauguré jeudi 8 mars au Lycée Emile Jacqmain

L’Association pour la Mémoire de la Shoah ( AMS ) a l’honneur de vous convier le 8 mars 2018 à 9h à l’inauguration officielle et publique du Pavé de Mémoire au nom de Madeleine Sulzberger-Level, posé devant l’entrée du Lycée Émile Jacqmain ,135 rue Belliard, 1000 Bruxelles, dans le Parc Léopold.
Inscription pour assister à la cérémonie: Nicole Weismann; par téléphone: 02 347 50 65 ou par courriel: ams@restitution.be
 

Professeur de latin et de grec, Docteur en Philosophie et Lettres de l'ULB, madame Sulzberger-Level a été interdite d’enseigner dès le 31 décembre 1941: en tant que Juive, par application de l’ordonnance du 28 octobre 1940 prise par l’occupant nazi. Madeleine Sulzberger continua cependant de donner cours clandestinement à ses élèves qui se rendaient chez elle chaussée d'Ixelles. Elle fut dénoncée en juillet 1944.

Arrêtée  le 6 juillet 1944 avec son mari Max-Raymond Sulzberger et sa belle mère, Madeleine Sulzberger-Level fut détenue à la caserne Dossin à Malines jusqu'au 31 juillet.
Déportée par le 26ème et dernier convoi, elle fut gazée dès son sa sortie du wagon à bestiaux à Auschwitz.

Elle fut assassinée avec son mari, Max-Raymond Sulzberger, également Docteur en Philosophie et Lettres (ULB 1925) et Conservateur à la Bibliothèque Royale de Belgique.

Elle avait 37 ans.

Durant le trajet terrifiant vers le camp d’extermination, Madeleine Sulzberger-Level avait promis à son mari de veiller sur sa mère . A l’arrivée sur la rampe de sélection d’Auschwitz, Madeleine, qui avait été sélectionnée "apte au travail", changea de rang pour l'accompagner. Elles furent gazées dans les heures qui suivirent.

Le convoi XXVI comportait 563 déportés : 295 hommes, 268 femmes, dont 32 enfants de moins de seize ans.
Depuis la caserne Dossin, 25 484 Juifs et 352 Tsiganes ont été déportés entre 1942 et 1944. À peine 5 % d'entre eux sont revenus vivants d'Auschwitz-Birkenau.

 

Le Pavé de Mémoire au nom de Madeleine Sulzberger-Level a été commandé à l’AMS est une initiative par Madame Catherine Dombrecht, professeur d'histoire retraitée du Lycée Émile Jacqmain.

Déroulement de la cérémonie jeudi 8 mars:

9 Heures, devant le pavé, sur le perron, face au Pavé de Mémoire devant l’entrée principale du Lycée Emile Jacqmain

Faouzia Hariche: Accueil au nom de la Ville de Bruxelles
Faouzia Hariche est échevine (PS) de l’Instruction publique, de la Jeunesse et de la Petite enfance

Agnès Hermans, : La mémoire d'une professeur du Lycée persécutée, interdite de professer et assassinée parce que juive  
Agnès Hermans est préfète du Lycée Emile Jacqmain

Denise Brasseur, Ma professeur Madeleine Sulzberger-Level
Denise Brasseur a été élève de Mme Level avant et durant la guerre puis elle-même enseignante de latin et de grec au Lycée


Dimanche 11 février,lors de la pose du Pavé de Mémoire devant Jacqmain,
Denise Brasseur évoquait son ancien professeur.


André Reinitz: Intermède musical
André Reinitz, psychologue musicien, accompagne les inaugurations officielles de Pavés de Mémoire 

9 heures 30, dans la salle des fêtes du Lycée Emile Jacqmain:

Els Ampe, Les pavés de mémoire à Bruxelles
Els Ampe est échevine Open VLD des Travaux publics, de la Mobilité et des Affaires néerlandophones.

Sylvie Lausberg 
: Une femme enseignante dans un lycée de fille, persécutée comme juive 
Sylvie lausberg est historienne, directrice «Étude & Stratégie» du Centre d’Action Laïque, Présidente du Conseil des Femmes Francophones, à l’occasion de la Journée de la Femme: 

André Possot: Le cours d'histoire, outil de la transmission de la mémoire de la Shoah en Belgique
André Possot, Préfet honoraire de l’Athénée Robert Catteau

Elèves du Lycée Emile Jacqmain, participation
Les élèves sont invités à participer activement de façon créative aux inaugurations officielles, après avoir bénéficier d'une préparation pédagogique adaptée: cours de philosophie de M. le professeur Nobilio, témoignage de David Rossler, enfant juif caché.

Meyer-Marcel Zalc: Conclusion 
Meyer-Marcel Zalc est Président de l’Association pour la Mémoire de la Shoah.

André Reinitz: Conclusion musicale



 

Ce lundi 5 mars 2018,de 16H à 17h, l'émission radio de l'AMS : "Passeurs de Mémoires"  sera consacrée à Madeleine Sulzberger-Level.
invitées Catherine Dombrecht et Madame Brasseur
Radio Judaïca: FM 90,2 en direct , online ou en podcast : https://www.radiojudaica.be/



02/03/2018    Michel Lussan, Directeur de communication AMS_VHS

Merci Eric d'entretenir la mémoire de ces personnes exceptionnelles.

 

02/03/2018 | 12H17 | Anne

 répondre publier un nouveau commentaire


Liens