ADI :Yom Hashoah; en raison de menaces terroristes, la célébration des noms des Juifs de Belgique dépo

AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte 063-2604642-33 au nom de ADI.



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

Yom Hashoah; en raison de menaces terroristes, la célébration des noms des Juifs de Belgique déportés se tiendra cette année en un lieu encore tenu secret

Chaque année, dans le monde, hommage est rendu lors du Yom ha-zikaron laShoah vèlaGvoura (en français journée du souvenir de la Shoah et de l’héroïsme) aux millions de Juifs assassinés par les nazis et leurs collaborateurs, ainsi qu’aux résistants Juifs.

Initialement, les cérémonies étaient conçues par l'Etat d'Israël pour rendre hommage aux insurgés du ghetto de Varsovie et autres partisans Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, considérés comme autant de frères d’armes des pionniers de la nation israélienne. Aujourd'hui, elles s’étendent à un hommage rendu l’ensemble des victimes de la politique allemande d’extermination du peuple juif et donne lieu en Israël à diverses cérémonies civiles, la principale se tenant à Yad Vashem. Ce jour-là, les sirènes du souvenir résonnent dans tout le pays, où la majorité de la population arrête toute action durant quelques minutes. Comme à Anvers aujourd'hui au sujet des Pavés de mémoire, certains milieux orthodoxes et haredim israéliens contestent cet hommage auquel ils ne reconnaissent pas de caractère religieux et refusent d'y participer.

En Belgique, la cérémonie aura lieu le 12 avril 2018, date anniversaire du début du soulèvement du ghetto de Varsovie et de l’attaque par trois Résistants du XXème convoi de déportés de Malines vers Auschwitz le 19 avril 1943. Elle se tiendra à 18 heures 30 au Mémorial aux Martyrs Juifs, à Anderlecht, situé Square des Martyrs Juifs, à l'angle des rues Emile Carpentier et des Goujons.

Elle sera précédée par la lecture des noms de 245 résistants Juifs en Belgique, des 24.036 Juifs déportés via Malines et, pour la première fois, des 5.906 Juifs déportés via Drancy (France); une litanie de 29 heures à laquelle tous les citoyens sont appelés à participer.

L’inscription préalable est obligatoire pour la participation à ces deux cérémonies; cliquez ici. 

Auparavant, la lecture des noms se faisait également au sein du Mémorial, face aux murs sur lesquels sont gravés les noms des martyrs. Mais cette année, comme la précédente, la police n'assurera pas la sécurité des participants à ce long hommage. C'est pourquoi les organisateurs, regroupés au sein de la fédération Présence Juive pour la Mémoire, ont prévu, en concertation avec le BESC, un service de sécurité interne de la communauté juive, un autre lieu qu'ils révèleront aux inscrits la veille de leurs prestations.

L’inscription pour la lecture peut également se faire en envoyant un couriel à lectureyh@uejb.org, ou par téléphone : jusqu’au 25 mars ainsi que du 8 au 11 avril au n° 0475 35 10 53 et du 26 mars au 7 avril au n° 0476 70 93 99

Radio Judaïca (90.2 fm) assurera du mercredi 11 avril à 13h00 au jeudi 12 avril 2018 à 18h30 la retransmission de la lecture des noms.

Les organisateurs de cette cérémonie ont souhaité ne pas y associer l'Association pour la Mémoire de la Shoah.

16/03/2018    Eric Picard

Maudit signe des temps:

Encore aujourd'hui il faut presque ce cacher pour donner publiquement les noms des assassinés.

Les terroristes ont donc réussi à installer la peur sur la ville.

Et que dire des autorités qui se désistent pour assurer notre sécurité.

Et on trouve encore des militants de la politique de l'excuse. Les moutons bêlent avec les loups.

Bien à vous.

Richard Kalisz

16/03/2018 | 16H35 | Kalisz

 répondre publier un nouveau commentaire


Bonsoir

 

Si le président du CCOJB est incapable de faire en sorte que la police soit présente lors de cet événement très important pour la communauté juive de Belgique, qu'il tire les conclusions de son incompétence notoire et démissionne au plus vite de ses fonctions.

A quoi sert il alors ?

J'ai envie de crier : Monsieur Rubinfeld, revenez !

 

Charles Henri

19/03/2018 | 21H01 | Charles Henri

Entièrement d'accord avec ce qui a été écrit au sujet du président du CCOJB. Si cet hommage doit être annulé pour cause d'absence de protection des services de police, le CCOJB aura montré une fois de plus son incapacité à gérer une situation et la moindre des choses est que son président se retire avec élégance alors.

 

En espérant toutefois qu'une solution soit vite trouvée et que la cérémonie ait lieu à l'endroit habituel.

 

Je suis aussi en accord avec la demande du retour de Monsieur Rubinfeld qui, avouons le au risque de déplaire à une certaine gauche de la communauté, a été un grand (et sans le doute le seul de cette pointure) président du CCOJB. Avec lui (et avec lui seul) la rue juive était représentée ( et bien représentée).

 

Régine

 

21/03/2018 | 07H23 | Régine

Régine,

 

Vous délirez complètement et devez vous faire soigner dans les meilleurs délais 

Rubinfeld n'a fait que briser les excellentes relations qu'avait la communauté juive avec le milieu politique grâce au travail extraordinaire accompli depuis des dizaines d'années par le CCLJ.

Que Hashem bénisse son président David Susskind z"l.

21/03/2018 | 15H51 | Asher

Je ne pense pas que David Susskind aurait souhaité la bénédiction de Hashem comme vous écrivez

C'était un grand dirigeant communautaire, consensuel, plein de respect et d'écoute pour les autres. Depuis lui, personne n'a été à la hauteur.

A vrai dire personne n'a été capable de nous représenter après lui. Ceux qui ont essayé n'ont même pas compris qu'ils en ont été incapables. Tous, sans exception sauf peut être Maître Markiewicz mais comme il dérangeait on n'a plus voulu de lui.

D'ailleurs la vraie question qui se pose est de savoir si notre communauté est encore représentée aujourd'hui et franchement je pense que la réponse est non.

 

Carole

23/03/2018 | 07H15 | Carole

 répondre publier un nouveau commentaire


Membre du Comité organisateur de la cérémonie de Yom HaShoah, je tiens à préciser qu'il y aura évidemment à la fois la police ainsi qu'un service de sécurité communautaire présents tant lors de la Lecture des Noms que lors de la cérémonie, comme tous les ans par ailleurs. Je ne sais d'où viennent les informations rapportées dans cet article mais je me devais en tous cas de les rectifier. La Mémoire Juive mérite mieux que de vaines polémiques, merci d'en tenir compte.

26/03/2018 | 13H06 | Jean-Marc Finn

Quelqu'un a donc menti puisque deux versions contradictoires sont présentes.

Nous voulons bien vous croire Monsieur Finn amis apportez des preuves alors

C'est bien la moindre des choses que nous sommes en droit de demander 

 

Raymonde

26/03/2018 | 21H02 | Raymonde

Si donné son avis sur nos représentants est une vaine polémique c'est que vous n'aver rien compris à ce que les juifs de Belgique attendent de leurs délégués à savoir être défendu convenablement ce qui est loin d'être le cas le plus souvant.

26/03/2018 | 21H04 | Maurice

Commentaires inutiles

Quel stupide échange, quel règlement de compte de frustrés.
Si on vous dit que la police sera là, vous le verrez en vous y rendant.

28/03/2018 | 15H14 | Philou

Philou

Qui êtes vous pour juger des propos tenus ici sur ce forum ? Un de nos dirigeants communautaires incompétents sans aucun doute. Et frustré de surcroit.

Votre réponse ne mérite que le mépris.

Maurice

28/03/2018 | 18H24 | Maurice

 répondre publier un nouveau commentaire


Je ne peux que vous inviter à participer tant à la Lecture des Noms qu'à la Cérémonie et vous le constaterez par vous-même !

28/03/2018 | 09H28 | Jean-Marc Finn

Monsieur Finn,

 

1) J'y participerai comme je le fais depuis des années accompagné de mes fils

2) vous vous abstenez de répondre à la question de la représentation des juifs de Belgique car le sujet vous perturbe sans doute étant donné vos liens avec le CCLJ dont la représentation est prédominante au sein du CCOJB. Je ne conteste certainement pas cette présence importante puisque le CCLJ est le seul centre communautaire juif de Belgique encore vivant et je m'en réjouis. Ce qui me déplait c'est le manque de légitimité de ceux et celles qui nous représentent puisqu'ils n'ont pas été choisis par les juifs mais se sont nommés entre eux dans un manque total de transparence ce qu'il n'est pas possible de nier pour peu que l'on soit quelque peu honnête.

 

28/03/2018 | 11H56 | Maurice

Représentativité du CCOJB

@ Maurice

Le CCOJB est administré par une bonne trentaine d'associations juives belges qui en sont membres, c'est son mode de foncyionnement.
Pour y siéger régulièrement en tant que délégué de la Maison de la Culture Juive, je peux attester qu'elle fonctionne d'une manière scrupuleusement démocratique.

Monsieur, vous semblez fort soucieux de notre communauté et je suppose donc que vous êtes actif au sein d'une association. Si c'est le cas, il est très aisé de demander un parrainage afin de présenter la candidature de votre association comme membre du CCOJB. Vous pourrez donc à ce moment prendre part aux réunions du conseil d'administration et proposer des changements.

Vous serez satisfait de pouvoir enfin exprimer votre point de vue et nous on sera ravi d'avoir quelqu'un qui nous rejoindra pour bosser au quotidien comme bénévole avec nous.

C'est pas une bonne idée ? Allez, on vous attend.

28/03/2018 | 15H31 | Philou

précisions ou rétractation

Jean-Marc, le doute que tu jettes ici sur la véracité des informations reprises dans mon article n'est pas correcte: ces informations proviennent du communiqué des organisateurs (dont tu fais partie), lequel a été repris sur le site du CCLJ (dont tu fais partie). En outre, elles ont été recoupées par mes soins, au cours d'un entretien téléphonique que j'ai eu avec la responsable des inscriptions pour la lecture des noms à l'UEJB.

Je te saurai par conséquent gré de bien vouloir reconnaître ici ton erreur, sauf à donner plus de précisions sur ce que nous aurions diffuser d'erroné.

Faute de quoi je serais contraint de rejoindre l'avis des lecteurs qui se plaignent de la propension du CCLJ à critiquer et jeter l'opprobre sur toutes les initiatives dont il n'est ni à l'origine ni associé.

Dans cette attente......cordialement!

28/03/2018 | 15H52 | Eric Picard

Philou

 

Votre réponse a entraîné chez moi un étranglement de rire tant elle est ridicule

 

Maurice

28/03/2018 | 18H32 | Maurice

Phulou suite et fin

 

Je ne vous répondrai plus car cela n'en vaut vraiment pas la peine et j'ai des choses plus importantes à faire

 

Maurice

28/03/2018 | 18H33 | Maurice

Jean-Marc?

J'attends toujours ta réponse à mes remarques , après que tu aies usé de la liberté de publication de commentaires qui caractérise l'ADI (à la différence du site de ton employeur, le CCLJ) pour critiquer - à mon sens abusivent - mon article.
J'ajouterai qu'à la différence de la lecture des noms des déportés Juifs de Belgique,  celle prévue en France ne se fera pas dans un endroit tenu secret, mais qu'elle sera publique, comme l'annonce le communiqué du Mémorial parisen de la shoah.

04/04/2018 | 10H38 | Eric Picard

Bonjour 

 

Je suis outré par les propos mal polis de ce fameux Maurice qui s'en prend ainsi à un de nos dirigeants communautaires en la personne de Philou. Je connais bien Philou et son abnégation totale de par l'action qui est la sienne au sein de la Maison de la Culture Juive qui serait agonisante si Philou devait arrêter d'y militer.

Il lui manque du respect que nous devons tous aux membres de la communauté qui se donnent gracieusement sans compter pour nous. Que serions nous si des gens comme Philou décidaient d'arrêter leur militantisme ? Rien, nous ne serions plus rien.

J'appelle Maurice qui se complait dans l'anonymat lâche à présenter ses excuses écrites.

Comme je suis pratiquant, je lui demanderai aussi d'aller à la synagogue et de lui demander pardon pour ses offenses lors de la prochaine journée de Kippour.

 

Nathan

11/04/2018 | 16H48 | Nathan

 répondre publier un nouveau commentaire


malentendu

Il me semble que vous parlez de deux choses différentes :

1- oui le lieu est apparemment tenu secret pour cause de menaces et ce ne sera donc pas au mémorial. Et donc ceux qui disent cela ont raisons tout comme ceux qui s'en emeuvent.

2- M. Finn dit que la police sera la et il a aussi raison car l'un n'empêche pas l'autre. Ce sera dans un lieu tenue secret et probablement pas sur une place publique mais la police sera quand même la . Donc tout le monde a raison.

 

Ps : ceci dit maintenant que c'est passé le lieu peut être communiqué et vous pouvez confirmer si vous avez vu la police devant :)

15/04/2018 | 10H08 | Pierre

Pierre

 

Votre post frise l'indécence.

Comme le lieu était tenu secret je n'ai évidemment pas pu y aller et suis donc incapable de vous confirmer ou non la présence de la police.

Il y en a marre de ne pas pouvoir organiser quelque chose sans que l'adresse ne soit connue.

Nouvel exemple : les festivités organisées par le CCLJ à l'occasion du 70ème anniversaire de l'indépendance d'Israël le 13 mai 2018. Bravo pour l'initiative et très belle affiche en couverture du Regards.

Je vais sur le site www.israel70.be pour acheter des cartes d'accès. L'adresse n'est pas communiquée. Je n'ai pas de voiture et je suis donc pas capable de savoir si un transport en commun pourra me conduire à cette journée. Tout au plus vous dévoile t on que ce sera à Bruxelles. Merci pour l'imprécision. On vous dit que l'adresse vous sera donnée après achat des billets. Ok et si une fois acheté ces billets, l'adresse ne me convient pas que fais-je ? Puis-je obtenir un remboursement ? Rien n'est indiqué à ce sujet.

Sans compter qu'il faut acheter un bracelet pour pouvoir se nourrir sur place. On aura tout vu. La prochaine fois ce sera peut être une montre ou une autre babiole. Quel est l'intelligent qui a eu cette idée saugrenue ? A quoi servent les billets et les pièces de monnaies ? Tout devient compliqué. Comment voulez vous faire à 76 ans ?

Je ne pense pas que j'irai tant c'est compliqué.

16/04/2018 | 06H06 | Denis

Denis

 

Comment ne pas vous donner raison

Les organisateurs montrent un dédain total pour les ainés et faisant tout ce qu'il faut pour les éloigner de cette fête

Si c'est cela qu'ils veulent, qu'ils s'amusent entre eux et surtout qu'ils ne viennent pas pleurer si l'événement n'est pas un succès parce que tout aura été fait pour que les plus âges soient absents

Quelle honte, quelle éducation ont reçue celles et ceux qui ont mis sur pied l'événement pour se moquer autant de nous 

Que veulent-ils ? Qu'on crève tout de suite ?

Michel

83 ans dans quelques jours si D' veut

18/04/2018 | 12H54 | michel

Yom Haatsmaout | 13 mai

Chers Denis et Michel,
chèr-e-s ami-e-s,

Faisant partie du comité organisateur du Yom Haatsmaout, je voudrais vous rassurer sur plusieurs points :

1/ le lieu : il est bien sûr tenu secret pour des raisons de sécurité évidentes, et sera dévoilé rapidement, l'endroit sera facilement accessible en transports en communs
2/ bracelets : nous avons opté pour cette solution justement pour que ceux qui veulent payer en avance en chargeant les bracelets de cash puissent le faire (cela réduira l'attente sur place),
pour les autres la procédure sera exactement la même que lorsqu'on achète des tickets, juste un peu plus rapide car il n'y aura après plus aucune manipulation pour payer les consommations.

Ce projet mobilise une équipe organisatrice de ± 15 personnes, soutenues par 30 organisations, qui travaillent au quotidien pour faire de cet événement un succès. Tout le monde est attendu, jeunes, vieux, très jeunes, très vieux et même très très jeunes et très très vieux. Nous chanterons, boirons, danserons, mangerons, rigolerons, pleurerons, et assisterons aux animations et conférences tous ensemble dans la joie et l'amour d'israël.

Débarrassez-vous de vos craintes, elles sont infondées. Nous vous attendons avec une 50aine de bénévoles pour que cette fête soit celle de toutes et tous.

A bientôt et Am Israel Haï

18/04/2018 | 16H25 | Philou

Philou

J'étais bien décidé à ne plus réagir à vos posts mais ici une fois encore c'est trop marrant pour ne pas prendre la plume.

Ainsi vous vous prétendez membre de l'organisation de la journée anniversaire d'Israël et vous écrivez que le lieu de la manifestation doit encore rester secret pour des raisons de sécurité alors que c'est faux puisque l'on sait déjà où aura lieu la fête et ce grâce aux réseaux sociaux et aux mails qui circulent.

Un peu de sérieux et de professionnalisme svpl.

Raymond

19/04/2018 | 07H56 | Raymond

Michel

 

Je ne pense pas que vous soyez le bienvenu à cette fête

Dans le Regards que je reçois aujourd'hui l'annonce précise que la fête rassemblera les gens de 7 à 77 ans

C'est donc indirectement qu'il est indiqué que les organisateurs ne souhaitent pas votre présence car vous êtes trop vieux

Voilà où on en est arrivé

Triste et honteux

 

Carine

19/04/2018 | 14H19 | Carine

Carine

 

Ou vous n'avez rien compris ou vous feignez de ne rien avoir compris

Lorsque le CCLJ, l'organisateur de l'événement, indique dans son dernier regards que l'on attend tout le monde de 7 à 77 ans cela veut tout simplement dire que tout le monde sans exception est le bienvenu à son événement. Il s'agit d'une expression courante.

J'espère que cette mise au point sera la dernière et je souhaite vivement que l'on arrête toute polémique inutile à ce sujet ou en rapport quelconque avec l'organisation de cette journée.

Si quelque chose ne vous convient pas (choix de l'artiste, méthode de paiement ou autre) proposez vos services à l'organisateur plutôt que de bêtement critiquer sur les réseaux sociaux.

Cela fait dix années que nous attendiez un événement d'une telle ampleur alors de grâce ne gachons pas notre plaisir avec des bisbrouilles inutiles.

 

Henri

20/04/2018 | 06H12 | Henri

Bonjour à toutes et à tous,

 

 

 

Je suis particulièrement choqué par les polémiques diverses qui circulent au sujet de la fête des 70 ans d’Israël que le CCLJ a décidé en collaboration avec d’autres associations communautaires d’organiser le 13 mai 2018.

 

Il ne peut y avoir de place pour les disputes internes ou autres critiques souvent non fondées.

 

La seule choise qui compte c’est de s’unir autour du CCLJ pour assurer le succès que cet événement mérite.

 

Bref, répondons présent nombreux et soutenons le CCLJ dans sa démarche quelque soient nos convictions politiques.

 

Cette journée est offerte à tout le monde sans distinction de sexe, d’âge ou autre considération. Tout le monde est le bienvenu quelque soit son positionnement vis-à-vis d’Israël. Le droit de critiquer existe et ne peut être bafoué.

 

Alors, nous pourrions être plus de 10.000 dimanche 13 mai pour fêter en famille les 70 ans d’Israël.

 

Enfin je me félicite de l’excellent choix de Mati Caspi pour le concert du soir. Il s’agit d’un des tous grands de la chanson israélienne. Nul doute qu’il draînera une foule imposante avec le risque, pour les retardataires, de ne plus avoir de place.

 

Jérémy

24/04/2018 | 09H47 | Jérémy

Bonsoir

 

Sauf erreur de ma part c'est l'ambassade d'Israël avec le CCOJB qui est à la base de cette organisation.

Je ne souhaite pas polémiquer comme l'écrit Jérémy mais remettre simplement les pendules à l'heure.

 

Bonne fête à Israël

 

Myriam

24/04/2018 | 18H11 | Myriam

Myriam qui croit tout savoir

Vous ignorez tout de la préparation de la fête du 13 mai faute de quoi vous n'écririez pas des balivernes

Depuis quand l'ambassade et le CCOJB organisent t elles quelque chose ?

L'ambassade organise chaque année pour la fête de l'indépendance un cocktail pour les politiciens et les juifs de cour

Le CCOJB fidèle à son histoire n'organise rien si ce n'est une bouffe annuelle à laquelle sont conviés de multiples ennemis d'Israël preuve en est du manque total de dignité de celles et ceux qui composent cette institution. Il y a aussi quelques idiots qui vont manger moyennant paiement à cette soirée dans le seul but de se faire photographier aux côtés de tel ou tel.

 

26/04/2018 | 13H34 | charly

Bonjour

 

J'apprends que, malheureusement, la chorale Rénanim se produira aussi lors de la fête des 70 ans d'Israël

Je ne comprends pas poourquoi avoir invité cette chorale vieille, sans originalité, de piètre qualité qui ne fera que faire perdre de la grandeur à cette fête que l'on annonce prestigieuse

Quel dommage, quelle occasion manquée !

Savez vous à quelle heure ils se produiront afin que j'évite de venir perdre mon temps à ce moment là ?

Merci pour le feed back si quelq'un peut m'aider à éviter de devoir supporter du brouhaha inutile.

 

28/04/2018 | 14H26 | Sharon

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je suis surpris de lire tant de commentaires sur l'organisation de la fête qui aura lieu le 13 mai prochain à Bruxelles à l'occasion du 70ème anniversaire de l'Etat d'Israël et ce sur ce site consacré principalement mais pas seulement à la mémoire de la shoah.

Ne serait il pas plus utile de consacrer les commentaires laissés sur ce forum exclusivement à ceux consacrés à l'objet social de l'AMS et aux articles écrits par le modérateur du site ainsi qu'aux communiqués diffusés par cette association ?

Débattre et critiquer ici de l'organisation de la fête du 13 mai est indécent. Invectiver telle ou telle institution ou association, participante ou non à l'organisation sur ce forum n'est pas le lieu.

Je pense au contraire qu'il nous faut remercier les membres du comité d'organisateur pour le temps qu'ils et elles consacrent pour offrir à la communauté juive et aux amis d'Israël une belle journée.

Bonne semaine,

 

Daniel Grau

 

29/04/2018 | 06H39 | Daniel Grau

Enfin un commentaire intelligent au sujet de l'événement du 13 mai 2018

Merci à son auteur Daniel Grau qui permet de rehausser le niveau du débat là où il n'aurait jamais du cesser d'être

Victor H.

 

 

30/04/2018 | 11H07 | Victor

L'ADI n'est pas l'AM

Bonjour Daniel Grau,

L'ADI n'est pas le site de l'Association pour la Mémoire de la Shoah. Ce site est ouvert à toutes les associations et à toute personne intéressée par la vie juive en Belgique.
Dans ce cadre, l'AMS, à l'administration de laquelle je participe, utilise régulièrement l'ADI comme vecteur de communication vers ses quelques 2500 abonnés et vers la presse.
Par ailleurs, je puis vous annoncer que l'AMS met la dernière main à la création de son propre site, dont vous aurez communication de l'adresse sous peu.

Les commentaires sont également ouverts à tous, et je regrette que de trop nombreux lecteurs abusent de cette liberté pour y tenir des propos grossiers et insultants, souvent sous couvert de l'anonymat. C'est pourquoi j'ai demandé à notre responsable technique de mettre en place une procédure suivant laquelle les contributeurs devront communiquer à la rédaction leur adresse mail. J'espère que cela permettra de revenir à un lieux d'échange et de débats respectueux.

Bien cordialement.

06/05/2018 | 14H47 | Eric Picard

Bonsoir

 

J'ai rarement vu une aussi mauvaise organisation que celle de la journée des 70 ans d'Israël.

Sauf à être bardé de diplômes universitaires en sciences appliquées il est impossible à un être moyennnement intelligent de se procurer des places pour cette journée tant le site web est mal foutu.

 

En plus refusant de payer simplement pour arpenter les lieux j'ai voulu acheter 4 places pour le spectacle musical mais ce n'est pas possible de se procurer des places uniquement à  cette fin. Vous êtes obligés d'acheter un combiné après-midi + soir ce qui est une vente couplée et donc inacceptable pour moi.

Incontestablement le prix de la médiocrité doit être décerné dimanche aux organisateurs, on devrait dire désorganisateurs de cette journée qui promettait d'être merveilleuse si des incapables ne s'en étaient pas mêlés.

C'est regrettable mais faute d'avoir réussi à me procurer des places et refusant de me déplacer chez Gel Tov pour se faire pour des raisons personnelles je m'abstiendrai dimanche.

11/05/2018 | 19H43 | Armand

Mon fils a insisté pour que je l'accompagne et malgré mon souhait de ne pas y assister compte tenu de la manière inadéquate de se procurer des places, je me suis rendu à cette fête.

Ce que je craignais est arrivé : parking loin de la salle, entrée compliquée par les gens qui bloquent l'entrée, espaces où il faisait beaucoup trop chaud, nourriture de piètre qualité mais on pouvait s'en douter vu les "traiteurs" présents, stands se résumant à une table et des chaises pour les quelques personnes qui se hasardaient à s'y rendre comme ils étaitent l'un sur l'autre, espace Filigranes où les orateurs peinaient à se faire entendre tellement il y avait du brouhaha, intervenants des panels de piètre qualité et toujours les mêmes à se présenter à ce genre d'événements, bref rien de très original.

Franchement j'aurais préféré rester chez moi. On ne m'y reprendra plus.

 

13/05/2018 | 15H13 | Armand

 répondre publier un nouveau commentaire


Liens