AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte 063-2604642-33 au nom de ADI.



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

Vers de nouvelles études universitaires de la répression de la collaboration, hormis la participation au génocide, après la Première et la Seconde Guerre mondiale en Belgique

Le jeudi 19 avril 2018, le CegeSoma/Archives de l’Etat organisera une journée de rencontre à l’intention des futurs historiens en quête de sujet de mémoire et de leurs promoteurs. La thématique retenue a trait aux archives judiciaires produites dans le cadre de la répression de la collaboration après la Première et la Seconde Guerre mondiale en Belgique et à leur utilité pour l’étude d’autres aspects liés à l’histoire de l’Occupation.

Le CEGES/SOMA a invité des historiens qui ont travaillé sur le sujet à présenter leurs recherches à un plus large public. Les futurs historiens (bacheliers en seconde ou troisième année) sont invités à venir non seulement écouter leurs aînés mais aussi, via des exposés de spécialistes, à découvrir les sources relatives à la thématique retenue et à réfléchir sur les sujets, problématiques et angles de recherche qui peuvent en découler.

Le programme, qui débutera à 9 heures 15 sous la présidence de Bruno De Wever (UGent), prévoit plusieurs communications relatives aux suites de la seconde guerre mondiale. A 11 heures, Ernest Martijn (KULeuven) parlera de l'influence de la répression sur le football belge. Ensuite, HéleÌ€ne Pochart (ULB) examinera la répression de la collaboration apreÌ€s la seconde guerre mondiale dans le Tournaisis, en particulier des rexistes et de leur participation aÌ€ la chasse aux réfractaires.

A 11 heures 30, Jiel Foubert, (UAntwerpen) analysera le pèlerinage de l'Yser entre 1960 et 1980; et Hannah Surmont résumera sa thèse sur Frans Gevaert (1911-2006), historien nationaliste flamand, incivique, finalement été nommé Chevalier de l'Odre de Léopold.

A 14 heures, Joachim Derwael, fonctionnaire des Archives de l’Etat, présentera des sources relatives aÌ€ la répression de la collaboration avec l’occupant pendant la seconde guerre mondiale et à 15 heures 45, Dirk Luyten,  chargé de recherche au CegeSoma/Archives de l’Etat, évoquera des theÌ€mes et angles de recherche envisageables au sujet de l'occupation et de la répression.

Aucun exposé ne se centrera sur le génocide perpétré en Belgique durant la seconde guerre mondiale avec la complicité de l'Etat belge, ni sur l'absence de répression qui s'en est suivie.

Salle de conférence du CegeSoma – square de l’Aviation 29 aÌ€ 1070 Bruxelles; de 9 heures 15 aÌ€ 16 heures 45.
Inscriptions : accès libre mais sur inscription préalable avant le mardi 17 avril 2018 : isabelle.ponteville@arch.be ou par téléphone : 02/556.92.11.

 

26/03/2018    Eric Picard

Liens