AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte BE79 0632 6046 4233 au nom de ADI.

 



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

Pavés de mémoire en hommage aux résistants inhumés à l’ « Enclos des fusillés » durant la Seconde Guerre mondiale

Tir national Après avoir été hébergé à la Caserne Dailly, un nouveau bâtiment a été construit en 1889, le long de l’actuel boulevard Reyers à Schaerbeek, pour abriter le Tir national et permettre à la Garde Civique puis à l’Armée (jusqu’en 1945) de s’entraîner à l’usage d’armes à feu dans un espace plus vaste, en l’occurrence porté à 600 mètres. 

Enclos des fusillés Le Tir national a été occupé durant les deux Guerres mondiales par l’armée allemande. De nombreux résistants y ont été fusillés, puis enterrés à l’« Enclos des fusillés », situé à l’arrière du bâtiment (on y accède par la rue Colonel Bourg). Citons à titre d’exemple Edith Cavell et Gabrielle Petit, exécutées en 1915 et 1916, ou les frères Livchitz et Lucien Orfinger, fusillés en 1944. Il compte 365 tombes dont 219 ont été, au cours des ans, exhumées. Sur les 146 corps restés en place, 38 demeurent non identifiées. Le Tir national a été démoli en avril 1963 pour faire place aux studios de la radio-télévision belge (RTBF et VRT).

Appartenances politiques diverses Les victimes sont toutes des résistants ou des otages, d’appartenances politiques diverses mais en grande majorité de confession catholique puisque toutes les tombes sont marquées d’une croix, à l’exception de douze d’entre elles arborant l’étoile de David et une stèle indiquant l’origine juive de la personne inhumée. La plupart des victimes sont belges mais des résistants d’autres nationalités sont également présents. Une stèle au milieu du cimetière marque l’emplacement d’une urne contenant les restes de victimes des camps de concentration nazis.

Cité des médias Un nouveau projet architectural est aujourd’hui programmé, qui verra naître à l’emplacement et sur le pourtour des bâtiments de la radio-télévision une « Cité des médias ». Celle-ci transformera radicalement le site, la naissance d’un nouveau quartier étant annoncé. Des entreprises actives dans le domaine des médias, une cinémathèque, un musée, un parc public, des logements pour 6.000 habitants et des commerces y verront le jour.
Les travaux devraient débuter cette année et s’étaler jusqu’en 2030. Le cimetière ne devrait pas être affecté par les transformations prévues, le site ayant été classé en 1983 par la Direction générale des Monuments et Sites de la Région de Bruxelles-Capitale. Mais on peut toutefois s’interroger sur son maintien à moyen terme. Il faut savoir que les exhumations, somme toute régulières et nombreuses, se poursuivent, et que les tombes datant de la Première Guerre mondiale, au nombre de 35, ont toutes été désaffectées. Notons toutefois que la loi religieuse juive n’autorise pas l’exhumation des dépouilles. 

Pavés de mémoire en ville Dans ce contexte de transformation prochaine des lieux, l’asbl Mémoire d’Auschwitz fera poser des pavés de mémoire en ville, devant les derniers domiciles des résistants au nazisme reposant ou ayant reposé à l’Enclos des fusillés. Evoquer la mémoire et les exploits de ces héros constitue une opportunité pour promouvoir tant les valeurs citoyennes qu’ils défendaient que l’existence du patrimoine mémoriel. Le projet de Mémoire d’Auschwitz, est développé en collaboration avec l’Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS), la Confédération Nationale des Prisonniers Politiques et Ayants Droits de Belgique (CNPPA), et a reçu le soutien de la Chancellerie du Premier Ministre.

Les établissements scolaires situés à proximité des adresses où les pavés seront posés ont été invités à participer au projet en réalisant des recherches en classe sur la Seconde Guerre mondiale et sur le vécu des résistants. La prise de conscience citoyenne s’inscrit en effet au cœur de l’objectif pédagogique qui accompagne la pose des pavés de mémoire, que les élèves ont par ailleurs été invités à parrainer. Ceux-ci présenteront leurs travaux lors de la pose des pavés tandis que les organisateurs du projet y évoqueront la mémoire des victimes et leurs actions au sein de la Résistance.

Jeudi 8 et mercredi 28 novembre Cinquante pavés seront placés d’ici la fin de l’année, aux dernières adresses des héros de l’Enclos des fusillés situées dans les communes d’Anderlecht, Bruxelles-Ville, Etterbeek, Forest, Ixelles, Molenbeek, Saint-Gilles, Schaerbeek et Uccle. Le projet sera, dans la mesure des disponibilités budgétaire, poursuivi ces prochaines années de manière à honorer la mémoire de l’ensemble des victimes inhumées à l’Enclos des fusillés.

Les dates des deux premières journées de poses de pavés et de commémorations officielles sont d’ores et déjà fixées pour les Communes suivantes :

Anderlecht, avec la participation des élèves de l’Institut Marius Renard et de l’Ecole Pierre Lairain, le jeudi 8 novembre à partir de 9h :
- 216 Rue Bara; en mémoire d’Eugène Predom
- 85 Rue Jakob Smits; en mémoire d’Edmond Eycken
- 47 Place Bizet ; en mémoire de Jean Pruin
- 1115 Chaussée de Mons ; en mémoire de Marcel Daneels
- 16 Plaine des Loisirs ; en mémoire de Camille de Koninck

Etterbeek, avec la participation d’élèves de l’Institut Saint-Stanislas, le mercredi 28 novembre à partir de 9h30 :
- 84 Rue de Theux; en mémoire de Marcel Demonceau
- 61 Rue des Casernes; en mémoire de René Blum

Chacun est invité à participer à cet hommage public.

Infos: Fondation Auschwitz 02 512 79 98 

29/10/2018    Daniel Weyssow, Fondation Auschwitz

Liens