AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte BE79 0632 6046 4233 au nom de ADI.

 



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

L’AMS recherche un travailleur pour préparer la cérémonie des 75 ans de la libération des Juifs de Belgique

L’Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS) cherche un·e collaborateur·trice à mi-temps, pour 5 mois (mai, juin, juillet, août, septembre) 2019. Il s'agit d'intervenir auprès des habitants des Marolles pour leur expliquer la dimension juive de l’histoire du quartier et les encourager à participer à la commémoration du 75ème anniversaire de la libération des Juifs de Belgique organisée le dimanche 1er septembre 2019. L’intervenant disposera d’un bureau, d’un ordinateur et d’un téléphone pour organiser ces rencontres. Le salaire mensuel brut est de 1050€.

Le/ la candidat·e aura une expérience de travail d’au moins 5 ans dans le milieu éducatif ou socio-culturel auprès des jeunes. Les compétences nécessaires relèvent surtout de l’expérience du/ de la candidat·e à intervenir auprès des jeunes, avoir le sens du contact, une capacité d’écoute, une aisance à s’exprimer et à organiser son discours. Le/la candidat·e aura des connaissances sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et en particulier sur le génocide juif et l’histoire des Juifs en Belgique. Le/la candidat.e comprend et partage les enjeux de la politique du vivre ensemble. Il ou elle sera disponible en mai, juin, juillet, août et septembre y compris le dimanche 1er septembre.

Profil du candidat Expérience exigée : 5 ans minimum Francophone, bachelier – enseignement universitaire Domaine pédagogique : histoire, éducation physique, philosophie Fr et Nl de base Compétences bureautiques : messagerie outlook, internet, traitement de texte Word

Description de la fonction Sensibiliser les habitants du quartier des Marolles à l’histoire de son quartier et de sa ville par une participation à la cérémonie commémorative du 1er septembre organisé par l’AMS pour le 75ème anniversaire de la libération de Bruxelles. Pour cela, l’AMS veut aller à la rencontre de cette population en particulier par l’intermédiaire des associations pour la jeunesse qui seront identifiées. Le projet mémoriel, 200 Pavés de mémoire rue des Tanneurs, le mur des Justes, la place des 3 septembre, le square Herschel Grynzpan seront présentés et expliqués. L’action devra présenter la vie juive dans les marolles avant-guerre et donc aussi le judaïsme quotidien. Un rapport qualitatif et quantitatif sur les contacts avec le public associatif sera établi. Des témoignages de survivants et de témoins ainsi que des parcours mémoriels seront prévus. La présence de la population des Marolles à la cérémonie du 1er septembre sera un indicateur de succès de l’entreprise.

Tâches du candidat : - identifier les associations partenaires / cibles et les contacter en juin ; - organiser des rencontres en juillet et août avec les jeunes, - présenter le projet mémoriel rue des Tanneurs et le contexte de la libération du 3 septembre 1944 ; - présenter la vie juive dans les marolles avant-guerre et donc aussi le judaïsme quotidien. - concevoir un document d’évaluation pour les participants ; - rédiger un bilan de l’événement. - assurer le suivi de l’événement

L’Association pour la Mémoire de la Shoah est née en 2005. A partir de 2009, l’association a relayé en Belgique les Pavés de mémoire (Stolpersteine) lancés en 1996 à Berlin par l’artiste allemand Gunter Demnig. Plus de 400 Pavés de mémoire ont été posés en Belgique par l’AMS depuis 2009 tant pour des victimes raciales que pour des résistants. L’AMS poursuit la réalisation d’un espace mémoriel dans le quartier bruxellois des Marolles où eut lieu la rafle des Juifs étrangers le 3 septembre 1942 et des Juifs belges le 3 septembre 1943. L’association défend dans ce même quartier le projet d’un mur des Justes, qui honorera les Belges qui sauvèrent des Juifs de la déportation. L’AMS assure la transmission de la mémoire du crime de génocide contre les communautés juives et tziganes et des faits de résistance en Belgique en organisant des témoignages dans les écoles, des parcours mémoriels et des commémorations.

Contact: Nicole Weismann 023475065 ou ams@restitution.be

28/04/2019    AMS-VHS

.Bonjour,
Je m’étonne de trouver dans vos textes le mot "raciale" en ce qui concerne les Juifs.
Nous savons q’il n’y a parmi les humains qu’une seule race: la race humaine.
Voir Albert Camus: Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde".
Nous connaissons trop bien le malheur qui a suivi l’invention de la notion de "race juive" par les Allemands.

Amicalement.


01/05/2019 | 23H32 | Suzanne Rosendor

place mi temps

.suis prete à le faire merci d avance ancienne du musee juif de belgique.13/05/2019 | 17H49 | raymonde geschlider

 répondre publier un nouveau commentaire


Liens