AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte BE79 0632 6046 4233 au nom de ADI.

 



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

La libération n’a pas été la même pour tous -Hommage aux Justes de Belgique. Conférence de presse

 :20190725_affiche.jpg"La libération n’a pas été la même pour tous", tel est le message principal que l’Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS) entend diffuser lors d’une commémoration des 75 ans de la libération des Juifs de Belgique qui se tiendra le 1er septembre à Bruxelles.

Alors que l’ensemble des citoyens fêtaient le départ des envahisseurs allemands, les Juifs qui avaient tous été menacés de mort sortaient de leurs cachettes clandestines et leur joie se melait de frayeur et de tristesse au fur et à mesure de la découverte de l’ampleur des dégats. Tous avaient été spoliés, volés et plus de 46% des Juifs de Belgique avaient été déportés et assassinés. L’Etat belge, en la protection duquel il avaient pourtant cru, s'était fait complice de ce génocide. Les familles étaient décimées et les institutions communautaires juives largement détruites.

Alors que la majorité de la population belge ne s’était pas opposée à la politique docile des autorités du pays devenues complices des spoliations et déportations, quelques citoyen·ne·s avaient fait acte de résistance et d’humanité en cachant des Juifs.

Jusqu’à présent l’Etat belge ne les a pas reconnus spécifiquement, laissant ce soin à Israël qui, depuis 1953, les honore du titre de "Juste parmi les nations". Seulement 1751 belges ont pu être ainsi honorés et leurs noms sont gravés dans le mur des Justes du mémorial Yad Vashem à Jérusalem. 

L’AMS tient à ce que soit rendu un hommage particulier aux Justes de Belgique, en Belgique.
C’est pourquoi, lors de la cérémonie du 1er septembre, l’AMS érigera un "Mur du son" et invite les citoyen·ne·s à y contribuer en participant à la proclamation publique et radiodiffusée des noms et caractéristiques de ces 1751 héros résistants.
Cette proclamation introduira la cérémonie. Elle se fera Square Herschel Grynszpan, sur les lieux même où eu lieu la grande rafle des Marolles le 3 septembre 1942 et où s’érigera prochainement un "Mur des Justes" qui fera durablement connaître à tous ces 1751 noms. 

Dès ce lundi 29 juillet, une bache de 21 msera déployée sur la façade de l’école Charles Gheude, 41 rue des Tanneurs à Bruxelles. Elle annonce la cérémonie du 1er septembre qui se tiendra à cet endroit. Son slogan "La libération n’a pas été la même pour tous" sera vu par les usagers du train voyangeant sur la jonction nord-midi. L'image juxtapose une scène de liesse populaire lors de la libération de Bruxelles à un portrait de détenu d’un camp de concentration, prise à la même époque.

Une conférence de presse se tiendra lundi 29 juillet à 11 heures, 41 rue des Tanneurs. Le visuel de la cérémonie y sera dévoilé. Les modalités de participation active de chacun à la cérémonie du 1er septembre seront communiquées. Cette participation pourra prendre la forme d'une contribution à la lecture publique des noms des Justes ou d'une participation à un atelier de réalisation radiophonique basé sur des témoignages relatifs à la libération recueillis auprès d'habitants du quartier.

Contact presse: Michel Lussan 0479 343634

24/07/2019    AMS-VHS

.Je suis tout à fait d’accord avec cette manifestation.
Et ce d’autant plus que je suis un enfant qui a été caché avec ses frères dans un couvent des sœurs de Berlaymont, rue de la Loi.
Et je ne l’oublierai jamais.
.


28/07/2019 | 22H18 | Henri Miller

 répondre publier un nouveau commentaire


Liens