AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email
quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte BE79 0632 6046 4233 au nom de ADI.

 



Les derniers commentaires







    Commentaire    Retour Imprimer

Lycée Emile Jacqmain; pose d’un pavé de mémoire en hommage à Mme Paule Mevisse, résistante, déportée, ancienne enseignante

Aujourd’hui à 14 heures devant le Lycée Emile Jacqmain à Bruxelles, un pavé de mémoire sera posé en hommage à Mme Paule Mevisse, professeure d’allemand arrêtée en 1943 pour faits de résistance, déportée, condamnée à une peine de prison et privée de tout contact avec ses proches. Elle parviendra à s’évader et à se cacher en Allemagne grâce à sa connaissance de la langue, qu’elle reviendra enseigner au Lycée dès septembre 1945.

La pose du pavé réalisé de manière artisanale par l’artiste allemand Gunter Demnig à l’initiative de la Postscolaire du Lycée et de l’Association pour la Mémoire de la Shoah, sera suivie d’une cérémonie en présence de membres de la famille de Mme Mevisse, d’anciennes élèves, de personnalités qui témoigneront de son humanité et de son humanisme, ainsi que de l’importance du travail de mémoire auquel la contribution d’élèves d’aujourd’hui donne tout son sens.

Le pavé de Mme Mevisse prendra place à côté de celui de Mme Level-Sulzberger, professeure de latin-grec interdite d’enseignement parce que juive, qui continua à donner cours chez elle en secret, qui fut arrêtée, déportée et assassinée à quelques mois de la fin de la guerre.

Membre du réseau « Territoire de mémoire », le département Instruction publique de la Ville de Bruxelles tenait à mettre à l’honneur ces figures d’engagement à l’heure où résister aux idées liberticides reste malheureusement une nécessité. Il remercie vivement l’Association pour la Mémoire de la Shoah de son aide précieuse pour la pose des pavés de mémoire en Belgique et plus largement du travail remarquable qu’elle fournit pour rappeler que la Libération n’a pas été la même pour tous et pour mettre en lumière les actes de justice posés sous l’Occupation par des citoyens encore trop souvent méconnus. De plus amples informations seront prochainement disponibles sur le site de l’Instruction publique de la Ville de Bruxelles et sur le site de l’Association pour la Mémoire de la Shoah.

 

Contact :
Nicolas Manzone, attaché de presse, cabinet de Faouzia Hariche 02 279 49 12 – nicolas.manzone@brucity.be
ASSOCIATION POUR LA MÉMOIRE DE LA SHOAH 02/347.50.65- ams@restitution.be

 

 

 

14/10/2019    AMS-VHS et Département Instruction Publique de la

Dommage..

... que nous ayons été prévenues si tard ,13:10 pour une cérémonie à 14:00. Nous aurions pu témoigner en tant qu’ancienne élève de Madame Paule Mevisse de sa gentillesse , de sa bonne humeur et de son savoir faire. J’ai été éleve au Lycée Emile Jacqmain de 1954 à 1961. J’ai assisté à la pose du pavé de mémoire de Mme Sulzberger que je ne connaissais pas mais ai rencontré à cette occasion Mme Brasseur , jeune professeur au Lycée en 1954, qui ,elle , avait été éleve de Mme Sulzberger. L’emotion etait grande. Elle aurait été encore plus grande au souvenir de Mme Mevisse lors de la pose de cette pierre , pierre dont elle aurait été très fière..


14/10/2019 | 16H56 | Astrid D’Ans

 répondre publier un nouveau commentaire


Liens