AGENCE DIASPORIQUE D’INFORMATION

Abonnez-vous à la newsletter, envoyez un email quelconque à adi-subscribe@restitution.be

Pavé

Pavé de mémoire

Toute personne qui le souhaite peut faire placer un pavé de mémoire devant la maison dans laquelle vivait une victime du génocide nazi.
Ce pavé est gravé du nom et du destin de la victime.

Soutenez-nous
Les services de l’ADI sont offerts gracieusement.

Ils ont toutefois un coût.
C’est pourquoi les lecteurs soucieux de garantir la pérennité d’un médias communautaire juif d’information et de libre dialogue sont invités à verser une contribution volontaire sur le compte 063-2604642-33 au nom de ADI.

Durant la nuit du 3 au 4 septembre 1942, les nazis raflèrent à leurs domiciles bruxellois 718 Juifs ne jouissant pas de la nationalité belge. 
L'Association pour la Mémoire de la Shoah a voulu marquer les 75 ans de cet acte de génocide en prévoyant le dimanche 3 septembre 2017, plusieurs activités importantes liées à la mémoire de la Shoah, à Bruxelles dans les Marolles, sur les lieux même de la tragédie. 

A 18 heures, au coin des rues des Tanneurs, du Miroir et des Brigittines, il sera procédé à l'inauguration officielle du Square Herschel Grynszpan, au nom de ce jeune résistant juif qui habitat rue des Tanneurs avant d'assassiner à Paris un diplomate allemand dont le régime persécutait et emprisonnait ses parents et lui refusait le droit de les rejoindre.
On annonce plusieurs prises de paroles, parmi lesquelles celle du Bourgmestre de Bruxelles Philippe Close et celle du Grand rabbin Guigui

Ensuite le public sera invité à suivre un circuit reliant les pavés de mémoire déjà présents dans le quartier et à assister aux inaugurations des pavés posés à l'initiative des familles Gelender, Neumann, Van Praag et Sapira.

A 20 heures 30, à l'église de la Chapelle, le Cardinal de Belgique, Monseigneur de Kesel, fera une conférence sur le thème de La Shoah en Belgique et l'Eglise catholique. Cette conférence sera suivie d'un concert par le Quatuor Zerkalo.

Toutes ses activités sont gratuites. Elles sont organisées avec les soutiens de La Ville de Bruxelles, de la Fondation Simon et Lina Haïm, de la Loterie nationale, de la Fondation Auschwitz, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Fondation du Judaïsme de Belgique.
Informations, inscriptions et réservations des places souhaitées: liliane.cymlich@skynet.be ou 02 649 2968.

Affiche à rediffuser largement et à imprimer.

 

Le 17/08/2017  AMS-VHSLire la suite et commenter   0


Dossier de presse de l’Association pour la Mémoire de la Shoah ( AMS ) / Informations inédites / Recherches et rédaction: Michel Lussan / embargo pour publication print ou électronique jusqu’à dimanche 23 juillet 12 heures  

Quand Simone Veil décède le 30 juin quelques heures après l’Association pour la Mémoire de la Shoah décide qu’une commémoration citoyenne sur l’Agora Simone Veil du Parlement Européen située sur le territoire de la commune d’Ixelles s’impose d’urgence.
Pourquoi et comment ?
Parce que Simone Veil fut la première Présidente du Parlement Européen élue au suffrage universel des parlementaires en 1999 dont un des deux sièges est situé à Bruxelles. Ensuite car l’une des vocations que l’AMS poursuit c’est de transmettre la mémoire des rescapés de la Shoah décidée le 20 janvier 1942 à la conférence nazie de Wannsee qui réunit dans la villa Marlier de Berlin quinze hauts responsables de ministères ou de la police du Troisième Reich, pour mettre au point l’organisation administrative, technique et économique de la « solution finale de la question juive ».

Et le 13 avril 1944, Simone née Jacob , sa mère et sa sœur Madeleine sont envoyées de Drancy, dans le convoi no 71, avec les 44 enfants juifs ( dont 8 belges ) cachés dans la maison d’Izieu , raflés par le gestapiste Klaus Barbie à destination d’ Auschwitz-Birkenau, où ils arrivent le 15 avril au soir. Un prisonnier parlant français lui conseille de se dire âgée de plus de 18 ans, pour passer la sélection et éviter l’extermination. Elle reçoit le matricule 78651, qui lui est tatoué sur le bras. Le travail forcé consiste alors à « décharger des camions d’énormes pierres » et à « creuser des tranchées et aplanir le sol ».Elle est transférée à Bergen Belsen au cours d’une des « Marches de la mort «.

Bergen-Belsen est libéré par les troupes britanniques le 15 avril 1945 . Simone, Madeleine et Denise sont les seules survivantes de la famille, puisque leur père, leur mère et leur frère ne sont pas revenus des camps. Simone après son retour en France, se tient prête à parler, mais a l’impression que presque personne ne veut entendre ce qu’elle a à dire.

Au delà des hommages officiels, l’AMS souhaitait que tous les citoyens bruxellois puissent participer et exprimer leurs émotions suscitées par le décès de Madame Veil.

 

Le 23/07/2017  Michel Lussan AMS-VHSLire la suite et commenter   0


L’Association pour la Mémoire de la Shoah a convoqué son assemblée générale 2017 ce mercredi 28 juin à 19 heures, en ses locaux du 632 chaussées de Waterloo, à Ixelles (02 347 5065). Il s’agit d’une réunion publique,  au cours de laquelle chacun pourra s’exprimer, les votes étant réservés aux membres de l’association en ordre de cotisation.

Le rapport d’activité est disponiblespdfen haute qualité, pour impression éventuelle , etpdfpour téléchargement plus rapide et lecture seule.

L’ordre du jour sera le suivant :

Examen et adoption des comptes 2016 et du rapport financier
Décharge aux administrateurs
Rapport moral : discussion et adoption
Programme 2018 : discussion et adoption
Election du nouveau Conseil d’administration
Divers

Marcel Zalc, le président de l'AMS, invite chacun à participer à l'assemblée générale. Il déclare: "En 2016, nous avons obtenu une première modification de la loi relative aux pensions de dédommagement des victimes civiles de la guerre. Cette loi ouvre enfin le droit à la pension aux victimes belges, qui ont obtenu cette nationalité après 1960. Il reste des modifications à obtenir afin que les victimes résidant en Flandres puissent accéder à ce droit comme celles de Bruxelles, de Wallonie et de l’étranger.
Par ailleurs, nous avons fait placer 29 pavés de mémoire en 2016 et avons assuré les inaugurations officielles de 5 d’entre eux à Schaerbeek, Saint-Josse et Liège en collaboration avec les autorités communales, les associations locales et des écoles.
Enfin, nous avons dû constater que la reconnaissance par le Sénat de la collaboration de l’Etat belge à la persécution et à la déportation des Juifs, n’est que peu connue et que les recommandations qui ont été adoptées à cette occasion ne sont guère appliquées.
La poursuite et le développement de ces activités doit constituer notre programme d’actions et d’activités pour 2017".

Le 28/06/2017  AMS-VHSLire la suite et commenter   2


Ce lundi 26 juin 2017,de 16h à 17h, dans Passeurs de Mémoire, l’émission de l’Association pour la Mémoire de la Shoah sur Radio Judaïca 90.2, Nicole Weismann et Eric Picard recevront Arthur Langerman qui présente actuellement une partie de sa collection de documents sur l’antisémitisme au mémorial de Caen jusqu’au 15 décembre 2017 (voir ici).

Arthur Langerman est né à Anvers, sa famille est déportée en 1944, tandis qu’il a trouvé refuge au Home des Poussins, une pouponnière de l’Association des Juifs en Belgique au 28 rue Baron de Castro, parmi une trentaine d’enfants. Les actuels propriétaires de cette maison d’Etterbeek, seront présents également à cette émission. Ils souhaitent que cette page de l’histoire, assez peu documentée ne soit pas oubliée. Rencontre entre un enfant caché et une famille bruxelloise héritière dans ses murs d’une mémoire qu’elle entend assumer.

 

Le 26/06/2017  AMS-VHSLire la suite et commenter   0


La population juive de Belgique est-elle allée passivement à l’« abattoir » pendant la guerre 40–45 ? A-t-elle résisté, un peu, beaucoup, énormément ?

Michel Nejstaten,  Juifs dont les parents, deux oncles et une tante ont été membres de l’Armée belge des Partisans,  vient de publier  « Comment les Juifs de Belgique ont affronté le nazisme »,par lequel il tente de répondre à ces questions  et présente l’histoire des Partisans juifs à Bruxelles (1941 1944).

Ce lundi 3 avril,  avec  Thérèse Szerman-Lachman et Philippe Lachman, il sera l’invité de l’Association pour la Mémoire de la Shoah, à Radio Judaïca –90. 2 MHz–de 16 à 17 heures.

Comment les juifs de Belgique ont affronté le nazisme.
15 €., à commander à vivres4102@gmail.com

Le 03/04/2017  AMS-VHSLire la suite et commenter   11


La population juive de Belgique est-elle allée passivement à l’« abattoir » pendant la guerre 40–45 ? A-t-elle résisté, un peu, beaucoup, énormément ?

Michel Nejstaten,  Juifs dont les parents, deux oncles et une tante ont été membres de l’Armée belge des Partisans,  vient de publier  « Comment les Juifs de Belgique ont affronté le nazisme »,par lequel il tente de répondre à ces questions  et présente l’histoire des Partisans juifs à Bruxelles (1941 1944).

Ce lundi 3 avril,  avec  Thérèse Szerman-Lachman et Philippe Lachman, il sera l’invité de l’Association pour la Mémoire de la Shoah, à Radio Judaïca –90. 2 MHz–de 16 à 17 heures.

Comment les juifs de Belgique ont affronté le nazisme.
15 €., à commander à vivres4102@gmail.com

Le 03/04/2017  AMS-VHSLire la suite et commenter   9


Lundi 6 mars de 16h à 17h, l’Association pour la Mémoire de la Shoah recevra Jean-Pierre Carpentier dans Passeurs de Mémoire, son émission sur Radio Judaica (90.2).

Carpentier, historien passionné d’histoire locale, a découvert fortuitement l’existence d’un Juif nommé Guersch Koutchouk ayant habité Boitsfort, alors qu’il travaillait sur la liste de ses concitoyens résistants qui ont été incarcérés au camp de concentration de Breendonck.

Carpentier est le promoteur du premier Pavé de Mémoire de Watermael Boisfort, posé à la mémoire de Guersch Koutchouk.

Né en 1905 à Kichineff, Guersch Koutchouk arrive en Belgique en 1923. Etudiant à l’université de Gand, il devient ingénieur civil. En 1933 il épouse Cécilia Droujanoff. Le couple s’installe à Watermael Boisfort, au 80 avenue de Visé, sans doute pour être à proximité du chantier de l’église Saint-Adrien à Ixelles, sur lequel il travaillait. C’est à cette adresse qu’a été posé le pavé de mémoire le 4 février 2017, en présence du bourgmestre Olivier Deleuze.

Le 18 décembre 1940, conformément à l’ordonnance du 29 mai, Guersch Koutchouk s’inscrit, ainsi que sa femme et son fils,  sur le registre des Juifs tenus par l’administration communale.
Il est également inscrit au registre de l’Association des Juifs de Belgique (AJB), créée par l’occupant par une ordonnance du 25 novembre 1941.
Arrêté, il est incacéré à Breendonk de 22 juillet 1941 jusqu’au 1er juin 1942.

A sa libération de Breendonk, il prend la décision de cacher sa femme et son fils Jacques, né le 6 mars 1939.

Arrêté une seconde fois  le 26 septembre 1942, il est incacéré au camp de transit de la caserne Dossin, à Malines. Il est déporté par le convoi XII qui quitte Malines le 10 octobre 1942 et arrive à Auschwitz-Birkenau le 12 octobre. Détneu dans le camp de concentration, il  échappe aux chambres à gaz de l’usine d’extermination et survit jusqu’à l’évacuation du camp début janvier 1945. Pendant la marche de la mort, Il est assassiné, abattu par un garde SS.

Le 06/03/2017  AMS-VHSLire la suite et commenter   0


Nous vous proposons un voyage de la Mémoire, à la Maison d'Izieu qui commémore le 6 avril 2017 les 73 ans de la rafle des 44 enfants juifs réfugiés, qui furent arrêtés, déportés et dont aucun ne revint.

Notre voyage aura lieu les 5 et 6 avril 2017 (train, car et hôtel)

Nous nous rendrons le 6 avril 2017 à la commémoration qui se tiendra sur les lieux du drame

Afin d’organiser notre voyage, et si vous êtes intéressés, faites vous connaître,
Pour toute inscription ou demande d’information, nous vous remercions de nous contacter avant le 10 février 2017 au plus tard à
soutien@alsyete.com et 06 46 47 66 32

www.alsyete.com
soutien@alsyete.com
LE CENTRE CULTUREL POPINCOURT
"Al Syete" la maison Judéo-espagnole à Paris

 

Le 07/02/2017  Al Syete : la maison Judéo-espagnole à ParisLire la suite et commenter   0


Ce lundi 13 février, l'Association pour la mémoire de la Shoah reçoit pour son émission Passeurs de mémoire sur Radio Judaica 90.2 de 16h à 17h deux filles de résistants.
Adela Korn et Maurice Yvan Poukens ont habité la même maison 1 rue Alphonse Hottat à Ixelles, à des moment différents de la guerre, sans se croiser.

Tous les 2 étaient résistants ont été arrêtés, déportés et rescapés. Leurs enfants et petits enfants se sont retrouvés autour des Pavés de Mémoire ce samedi 4 février pour honorer leur mémoire.
Leurs filles témoigneront de l'histoire de leurs parents pendant la guerre et raconteront cette rencontre improbable autour des pavés de mémoire.

Le 07/02/2017  AMS-VHSLire la suite et commenter   0


Comme elle le fait depuis 11 ans maintenant, la fondation MERCi propose aux enseignants de la Fédération Wallonie Bruxelles et Bruxelles de participer à un séminaire (en langue française) sur l’enseignement de la Shoah à Yad Vashem du 05 au 15 juillet 2017. 

Le 05/02/2017  Fondation MERCILire la suite et commenter   2




info@restitution.be ou via ce formulaire

* * * *

image : *
Recopier le code (en minuscule)

Je vous autorise à m'envoyer des informations sur les activités, évènement, ...

Oui  |   Non

les champs marqués par une * sont obligatoires. Le respect de la vie privée est assuré.

Liens